Les règles du Rami

Règles du jeu » Les règles du Rami

Intéressons-nous aujourd’hui au rami, ce jeu de cartes très populaire est parfait pour des moments en famille ou entre amis. Dans cet article, vous trouverez l’essentiel des règles du jeu pour une bonne partie. Une fois votre lecture achevée, vous aurez, les combinaisons et la stratégie du rami n’auront plus aucun secret pour vous !

Jouer au Rami

La fiche du jeu

Dès 8 ans

2 à 6 joueurs

2 jeux de 54 cartes

Environ 30 min

Comment jouer au Rami ?

Le rami est un jeu de cartes qui se joue en plusieurs manches. C’est le célèbre jeu qui a inspiré le jeu des cinq rois. Le but est de se débarrasser de toutes ses cartes avant les autres joueurs en formant des combinaisons. Pour jouer au rami il faut avoir un jeu de 52 cartes classiques plus 2 jokers.

Pour commencer une partie, on distribue 13 cartes à chaque joueur lorsqu’il y a 4 joueurs. Les cartes restantes forment le talon. La première carte du talon est retournée et mise face ouverte pour constituer la défausse.

regles du rami

Les règles du rami

Une fois les cartes distribuées, le premier joueur initie la partie en exposant sa combinaison de départ sur la table. Il doit ensuite se défausser d’une carte de son jeu, laquelle est ajoutée à la défausse face visible. Les joueurs suivants procèdent alors de la même manière. Ils posent une combinaison s’ils peuvent, puis défaussent une carte de leur main qui vient s’ajouter au talon.

Pour déposer pour la première fois, les combinaisons formées doivent atteindre un nombre minimum de points. 30, 41, 51, 61, 81 points ou même l’ensemble du jeu d’un coup, selon les variantes. Les joueurs ayant déposé une première fois peuvent ensuite poser leurs combinaisons, quelle que soit leur valeur totale.

Piocher une carte

Lorsque vient le tour d’un joueur de jouer, il pioche une carte. Deux possibilités se présentent :

  • piocher une carte du talon ;
  • piocher la carte défaussée par le joueur précédent.

Un joueur ne peut piocher la carte défaussée par le joueur précédent qu’à partir du second tour. De plus, il le fait à condition qu’il soit en mesure de poser une combinaison lors de ce tour. Cependant, lorsqu’il ne reste qu’une seule carte à un joueur, il n’a pas le droit de piocher la carte défaussée.

Former des combinaisons et poser ses cartes

Après avoir pioché, le joueur peut ensuite poser ses combinaisons de cartes. Il peut :

  • créer une nouvelle combinaison sur la table ;
  • compléter une combinaison déjà réalisée dans jeu.

Pour cette seconde option, le joueur se sert d’un joker déjà posé sur la table pour remplacer une carte manquante dans sa main.

Qu’il ait réussi à poser des combinaisons ou pas, chaque joueur termine son tour de jeu de la manière suivante. Il pose une de ses cartes sur la défausse, face visible.

Les combinaisons à réaliser pour le jeu du rami

Il existe 3 types de combinaisons à réaliser dans le jeu du rami.

  • Le brelan : 3 cartes de même valeur mais de couleurs différentes ;
  • Le carré : 4 cartes de même valeur et de couleurs différentes ;
  • La séquence : au minimum 3 cartes de même couleur qui se suivent.

Aucune carte ne peut faire partie de plusieurs combinaisons simultanément. Cependant, les joueurs sont autorisés à compléter les combinaisons déjà posées sur la table. Ils peuvent ajouter de nouvelles cartes correspondantes à ces combinaisons.

Le joker jouit d’un statut spécial qui lui permet de remplacer n’importe quelle autre carte. Il est donc possible d’utiliser un joker dans une combinaison.

Le décompte des points selon les règles du rami

À la fin de chaque manche, chaque joueur compte les points correspondant aux cartes restantes dans sa main. L’as vaut 11 points ou 1 point, selon la combinaison dans laquelle il est intégré. S’il est placé après le roi dans un brelan ou un carré, il vaut 11 points. Dans le cas contraire, il vaut juste 1 point.

Les figures (valet, dame, roi) valent 10 points chacune, et les autres cartes valent leur valeur nominale. Par exemple, le 7 vaut 7 points, le 4 vaut 4 points. Le joker prend la valeur de la carte qu’il remplace. En fin de partie, lorsqu’il n’a pas été joué, il compte pour 20 points.

Si un joueur réussit à se débarrasser de toutes ses cartes en une seule fois, il réalise un « rami sec ». Cela lui permet d’ajouter des points supplémentaires au score de ses adversaires. Généralement ce bonus est de 50 points, mais cela peut varier selon les variantes.

Si un joueur n’a rien pu déposer sur le tapis, il marque 100 points.

La partie se termine généralement lorsqu’un joueur atteint ou dépasse 1000 points. À la fin, le joueur ayant accumulé le moins de points est déclaré vainqueur.

Stratégies pour gagner au Rami

De manière générale dans le jeu, adoptez une stratégie judicieuse. Essayez de vous débarrasser des cartes hautes (figures et as) en priorité pour minimiser vos points. Gardez également un œil sur les cartes défaussées par vos adversaires afin d’anticiper leurs combinaisons possibles. N’hésitez pas à effectuer des calculs mentaux rapides pour évaluer la valeur de vos combinaisons potentielles.

En ce qui concerne la gestion de vos combinaisons, privilégiez les séquences qui peuvent être facilement prolongées plutôt que des petits groupes éparpillés. N’ayez pas peur de défausser un as de temps à autre pour pouvoir le reprendre plus tard dans une meilleure combinaison. Les jokers sont des atouts précieux, alors utilisez-les de façon optimale pour compléter vos meilleures combinaisons.

Par ailleurs, observez attentivement le jeu de vos adversaires pour repérer leurs forces, faiblesses et stratégies. N’hésitez pas à user de déstabilisation en défaussant des cartes qui pourront les pénaliser. Gardez votre calme et votre concentration en évitant de vous laisser perturber par les actions des autres joueurs.

Vous êtes maintenant prêt à relever le défi des combinaisons ! Si vous êtes amateur de jeux de cartes et de stratégie, le rami répondra sans doute à vos attentes. Si vous souhaitez explorer d’autres jeux de cartesla belote et le tarot vous proposent également des défis de combinaisons intéressants.

Notre avis sur le Rami

70% Facilité d’apprentissage
75% Stratégie
60% Interaction entre joueurs
60% Complexité du jeu
Émotions
85% Rejouabilité
  • Facilité d’apprentissage : les règles simples rendent ce jeu très accessible. Toute personne peut facilement apprendre à y jouer.
  • Stratégie : dans le jeu du rami, la stratégie tient une place importante. Un bon sens de l’observation et de la stratégie est indispensable pour bien gérer ses cartes.
  • Interaction entre joueurs : l’interaction entre les joueurs est limitée. Dans le jeu, le joueur n’a pas d’action directe sur les adversaires. Mais une observation fine du jeu des autres est primordiale.
  • Complexité du rami :les règles du rami sont simples, mais il y a une part de complexité dans le jeu lui-même. Le jeu demande de bien raisonner pour optimiser ses combinaisons. Cet aspect lui apporte de la profondeur et peut s’avérer quelque peu complexe pour les nouveaux joueurs.
  • Émotions : le rami peut susciter des émotions intenses. Le suspense est présent jusqu’à la toute fin d’une partie serrée.
  • Rejouabilité : le rami est très rejouable. A la fois facile d’accès et prenant lorsqu’on se prend au jeu.
FAQ jeu du rami
Comment commence-t-on une partie de Rami ?

Chaque joueur reçoit un certain nombre de cartes, et le reste forme la pioche.

Peut-on piocher des cartes de la défausse ?

Oui, mais cela dépend des règles de la variante jouée.

Quelles sont les pénalités pour les cartes non combinées ?

Les points des cartes restantes en main sont généralement comptés comme des points négatifs.

Quel est l’objectif du Rami ?

L’objectif est de former des combinaisons valides (suites ou groupes) avec toutes ses cartes.

Comment finit une manche au Rami ?

Une manche se termine quand un joueur a formé des combinaisons avec toutes ses cartes et a défaussé sa dernière carte.