Règles du jeu du Loup-garou

Règles du jeu » Règles du jeu du Loup-garou

Le jeu du Loup-Garou constitue une expérience stratégique où les villageois s’efforcent de débusquer les loups-garous tandis que ces derniers cherchent à éliminer les habitants du village. Adapté pour tous les moments avec un minimum de 6 joueurs, il constitue une opportunité d’amusement accessible même aux enfants, favorisant le développement de leur intuition et de leur capacité de réflexion.

Jouer au loup garou

La fiche du jeu

Dès 10 ans

8 joueurs

Environ 20 min

Comment jouer au Loup Garou ?

Pour jouer au Loup-Garou, il vous faut :

  • Le jeu de 24 cartes complet.
  • Il est aussi possible de jouer au Loup-Garou avec un jeu classique de 32 cartes ou les villageois sont les cartes de trèfle, les loups-garous les cartes de carreau, le capitaine l’as de pique, le voleur le valet de trèfle. Cupidon le valet de cœur, la voyante la dame de trèfle, la petite fille la dame de cœur. La sorcière la dame de pique et le chasseur le valet de pique. 
  • Une table ou un tapis de jeu. 
  • Au moins six joueurs. 
regles du loup garou

Les règles du loup Garou

Le jeu des Loups-Garous figure parmi les incontournables en matière de divertissement, à emporter partout ! Cet assemblage de cartes se construit autour d’une intrigue où le mystère règne en maître.

Dans le village de Thiercelieux, un phénomène étrange sévit : des loups-garous rôdent à la tombée de la nuit ! L’objectif est clair : les villageois doivent éliminer cette menace. Mais les loups-garous, de leur côté, doivent dévorer tous les villageois pour remporter la partie… Réussiront-ils à rompre le pacte des Loups-Garous de Thiercelieux ?

Le jeu démarre avec l’élection du meneur de jeu par les participants, ou par tirage au sort. Ce dernier prendra la parole pour narrer l’histoire de Thiercelieux, réveiller chaque joueur pendant la nuit, sous la pleine lune, pour accomplir sa mission, puis les rendormir. Il aura également la possibilité de créer une ambiance et d’instaurer le suspense du jeu. Si l’un d’entre vous excelle dans le rôle de meneur, n’hésitez pas à prendre les rênes pour immerger les joueurs dans l’atmosphère mystérieuse de Thiercelieux.

Les différentes cartes du jeu Loup-Garou

Les Loups-Garous

À chaque tombée de la nuit, un Villageois disparait mystérieusement. Pendant le jour, ceux qui sont impliqués dans ces événements occultes font tout pour dissimuler leur véritable nature afin d’éviter d’attirer l’attention de la communauté. Leur nombre peut varier de 1 à 4 (1 à 4 joueurs) en fonction du nombre de participants et des règles en vigueur. Il est strictement interdit pour un Loup-Garou de s’attaquer à un autre Loup-Garou.

Simple Villageois

Dépourvu de dons spéciaux, il se fie uniquement à ses facultés d’observation pour repérer les Loups-Garous et à son pouvoir de persuasion pour sauver les innocents de l’exécution.

La Voyante

Toutes les nuits, elle a l’opportunité de percer à jour l’essence authentique d’un participant au jeu. Son devoir consiste à soutenir les autres habitants du village, tout en veillant à préserver son anonymat pour éviter d’être repérée par les loups-garous.

Le Chasseur

En cas de confrontation avec les Loups-Garous ou d’une exécution malheureuse par les autres joueurs, le Chasseur doit riposter avant de succomber, en éliminant sur-le-champ un joueur de son choix.

Cupidon

Avec ses flèches enchantées, Cupidon détient le pouvoir insondable de lier deux âmes à jamais par les liens de l’amour. Dès la première nuit (tour préliminaire), il désigne les deux êtres, qu’ils soient homme ou femme, destinés à s’aimer éperdument. Cupidon a même la prérogative de s’élire lui-même comme l’un des deux amants.

jouer au loup garou

Cependant, si l’un des amoureux venait à perdre la vie, l’autre succomberait immédiatement à un chagrin inconsolable. Il est impératif pour un amoureux de ne jamais porter atteinte à son bien-aimé, que ce soit par un vote défavorable ou toute autre action préjudiciable.

Dans l’éventualité où Cupidon unit les cœurs d’un Loup-Garou et d’un Villageois, l’objectif du jeu se voit totalement bouleversé pour ce couple atypique. Afin de pouvoir savourer leur idylle sans entraves et remporter la victoire, ils doivent impérativement se débarrasser de tous les autres protagonistes, qu’ils soient de la meute de loups ou des braves gens du village, tout en respectant les règles établies.

La Sorcière

Cette mystérieuse créature possède le pouvoir de brasser deux élixirs redoutables : un philtre de vie capable de ramener un joueur des griffes de la mort après une attaque brutale des Loups-Garous et un breuvage mortel utilisé durant la nuit pour éliminer un participant.

Mais, la Sorcière ne peut employer chacune de ces potions qu’une seule fois au cours de la partie. Elle a la possibilité d’user de ses deux pouvoirs la même nuit. Au lever du jour suivant l’utilisation de cette faculté, il se peut alors qu’aucune victime ne soit à déplorer, ou bien qu’un ou deux joueurs aient rendu leur dernier souffle. La Sorcière a également la capacité de se servir de ses philtres pour sa propre protection, se soignant elle-même si elle a été la cible des attaques nocturnes des Loups-Garous.

La Petite Fille

Cette habile alchimiste a la capacité de brasser deux breuvages d’une puissance redoutable. La première potion confère à la petite fille la faculté d’observer furtivement les Loups-Garous lors de leur réveil, en entrouvrant simplement les paupières. Mais, si l’un des Loups-Garous venait à la surprendre durant cette traque nocturne, elle périrait dans l’instant (sans un bruit), prenant ainsi la place de la victime initialement désignée.

Le Capitaine (ou maire du Village)

Une carte spéciale est remise à l’un des participants, en complément de sa carte de personnage. Le choix du Capitaine se fait par un vote à la majorité simple. Il est impossible de décliner l’opportunité de devenir Capitaine. Désormais, les suffrages exprimés par ce joueur comptent double. En cas d’élimination de ce dernier, il nomme son successeur avant de rendre son dernier souffle.

Le Voleur

Pour incarner le rôle du Voleur, il faut ajouter deux cartes de Villageois à celles déjà sélectionnées. Après la distribution, les deux cartes restantes sont disposées au centre de la table, face cachée. Au cours de la première nuit, le Voleur a le privilège d’examiner ces deux cartes et d’échanger sa propre carte avec l’une d’entre elles. Toutefois, s’il découvre deux cartes de Loups-Garous, il est contraint d’échanger sa carte avec l’un des Loups-Garous. Dès lors, il doit incarner ce personnage pour le reste de la partie.

Distribution des cartes

Nombre de joueursLoups-garousVoyanteVillageois
8215
9216
10217
11218
12318
13319
143110
153111
163112
173113
183114

Le déroulement de la partie du Loup-Garou

Une sélection aléatoire désigne un meneur chargé de diriger le jeu sans y participer activement. C’est toujours mieux de choisir quelqu’un qui maitrise les règles du jeu. Le meneur distribue à chaque joueur une carte personnage face cachée ainsi qu’une carte de vote. Chaque joueur examine sa carte en secret et la conserve dissimulée.

Ensuite, le meneur invite le village à s’endormir. Les joueurs inclinent la tête et ferment les yeux. Il annonce ensuite l’entrée en scène de différents personnages :

Ces trois individus ne sont sollicités qu’au cours de la première phase du processus.

La voyante émerge de sa transe, ciblant un joueur pour son enquête. Le meneur lui indique le personnage du joueur visé ou lui fait signe. Une fois cela fait, elle replonge dans l’obscurité de sa concentration.

Les loups-garous, ils ouvrent leurs yeux pour choisir leur proie. Ils ont la possibilité de feindre et de garder leurs yeux clos afin de préserver leur identité. Si leur cible est un des leurs, elle périra. Si aucun loup-garou ne se dévoile, tous succomberont à la faim. Pendant ce temps, la petite fille peut les observer en silence (peut-être par un discret clignement d’yeux), mais si elle est découverte, elle subira le sort de la victime choisie. Ensuite, les loups-garous retournent dans l’ombre.

La sorcière entre alors en scène. Le meneur lui révèle la cible des loups-garous. À elle de décider d’user ou non de ses pouvoirs pour sauver la victime (pouce levé) ou pour la condamner (pouce baissé).

Une sélection aléatoire désigne un individu comme meneur de jeu. Son rôle consiste à diriger la partie sans y participer activement. Il est recommandé de choisir quelqu’un qui maîtrise déjà les règles. Le meneur distribue ensuite à chaque joueur une carte personnage face cachée ainsi qu’une carte de vote. Chaque joueur examine sa carte sans la révéler aux autres et la conserve secrète.

Le meneur plonge le village dans le sommeil. Les participants inclinent la tête et ferment les paupières. Par la suite, le meneur invite divers personnages à prendre part à la scène :

Le meneur : « Le voleur s’éveille! ». Celui-ci ouvre ses paupières et observe furtivement, sans être repéré par les autres, les deux cartes dissimulées au centre. À ce moment, il a la possibilité de modifier son rôle. Ensuite, il ferme à nouveau les yeux.

Ensuite, le meneur fait venir Cupidon. Le joueur désigné choisit deux autres joueurs (incluant éventuellement lui-même). Le chef effleure discrètement le dos des deux personnes désignées comme étant les amoureux. Ensuite, le joueur Cupidon referme les yeux.

Le meneur appelle ensuite les amoureux qui s’éveillent, se reconnaissent mutuellement et referment les yeux.

Ces trois personnages sont sollicités seulement au premier tour.

À chaque tour suivant sont appelés :

  • La voyante : émerge de l’obscurité et choisit un protagoniste à examiner. Le guide lui présente la carte du protagoniste en question ou lui mime son rôle. La visionnaire ferme de nouveau les yeux.
  • Les loups-garous : prennent leur tour. Ils ouvrent les yeux et ciblent une proie. Ils peuvent user de stratagèmes et éviter d’ouvrir les yeux afin de ne pas se faire repérer. Si la proie désignée est un loup-garou, elle périt. Si aucun loup-garou n’ouvre les yeux, tous succombent à la faim. La joueuse incarnant la petite fille peut les observer furtivement (peut-être en clignant des yeux), mais si elle est démasquée, elle succombe à la place de la proie. Ensuite, les loups-garous referment les yeux.
  • La sorcière : suit. Le guide lui révèle la cible des loups-garous. Elle a le choix d’utiliser ou non ses pouvoirs pour décider du sort de la cible : la guérir (pouce levé) ou l’empoisonner (pouce baissé).

Le réveil du village

À l’aube, le village s’éveille et chaque joueur ouvre ses yeux, prêt à affronter la journée qui se profile. Le moment est venu de faire le point. Le meneur de jeu désigne la victime nocturne des redoutables loups-garous. Celui-ci dévoile alors son identité et quitte la partie. Si la victime est un chasseur, il peut riposter en éliminant un autre joueur, qui est alors également éliminé. Si l’infortune frappe un amoureux, son partenaire subit le même sort, mettant fin à son jeu.

S’ensuit un débat animé entre les joueurs pour désigner celui qui sera éliminé. Les villageois aspirent à débusquer un loup-garou, tandis que ces derniers espèrent rester camouflés. La voyante et la petite fille tentent d’aider les villageois sans trahir leur propre identité, tandis que les amoureux se protègent mutuellement. En cas d’égalité dans les votes, c’est au capitaine de trancher, désignant ainsi le joueur exclu. Si l’égalité persiste, un nouveau vote est organisé jusqu’à ce qu’une décision soit prise.

Le jeu du loup-garou se poursuit avec les interventions de la voyante, des loups-garous et de la sorcière, jusqu’au prochain réveil du village et au nouveau vote. Ce cycle se répète jusqu’à ce que les villageois remportent la victoire en éliminant tous les loups-garous, ou que ces derniers triomphent en éliminant tous les villageois, à l’exception du dernier.

Comment gagner une partie de Loup-Garou

Remporter une partie de Loup-Garou nécessite l’élimination de tous les loups-garous pour les villageois, ou de tous les villageois (sauf un) pour les loups-garous. Ce divertissement requiert une bonne dose de réflexion et de stratégie, garantissant des moments agréables en famille ou entre amis.

Notre avis sur le loup garou

70% Facilité d’apprentissage
80% Stratégie
90% Interaction entre joueurs
60% Complexité du jeu
85% Émotions
95% Rejouabilité
  • Facilité d’apprentissage : le jeu du Loup-garou est relativement simple à apprendre, avec des règles de base accessibles à tous. Les joueurs doivent découvrir qui sont les Loups-garous parmi eux, ce qui implique des phases de discussion et de déduction. En général, les nouveaux joueurs peuvent rapidement comprendre les mécaniques du jeu après une seule partie.
  • Stratégie : bien que le jeu puisse sembler simple à première vue, il implique une profondeur stratégique importante. Les joueurs doivent utiliser leur capacité à mentir et à détecter les mensonges pour persuader les autres et protéger leur propre identité. Les décisions stratégiques, telles que les votes et les accusations, ont un impact significatif sur le déroulement de la partie.
  • Interaction entre joueurs : l’interaction entre les joueurs est au cœur de l’expérience du Loup-garou. Les phases de discussion sont animées et propices aux échanges intenses. Les joueurs doivent interagir, persuader, et parfois manipuler les autres pour atteindre leurs objectifs, créant ainsi une atmosphère sociale dynamique et engageante.
  • Complexité du jeu : le Loup-garou est un jeu simple en termes de règles, mais sa complexité réside dans les interactions entre les joueurs et les différentes stratégies possibles. La variété des rôles disponibles peut également ajouter une couche de complexité, offrant aux joueurs plus d’options et de possibilités tactiques.
  • Émotions : le jeu suscite toute une gamme d’émotions chez les joueurs, allant de la suspicion à la paranoïa en passant par l’excitation et le soulagement. Les phases de délibération sont souvent intenses, et la révélation des rôles déclenche des réactions fortes chez les joueurs, rendant chaque partie mémorable et immersive.
  • Rejouabilité : chaque partie est unique en fonction des choix des joueurs, des rôles sélectionnés et des dynamiques sociales qui se développent. De plus, le jeu est facile à personnaliser avec des variantes et des extensions, ce qui garantit que les joueurs peuvent toujours découvrir de nouvelles façons de jouer même après de nombreuses parties.
FAQ du loup garou
Peut-on jouer au Loup Garou à deux ?

 Non, le jeu nécessite au minimum 8 joueurs pour être intéressant et fonctionnel, mais il est idéal avec 12 joueurs ou plus.

Comment les Loups Garous choisissent-ils leur victime ?

 Durant la nuit, les joueurs avec le rôle de Loup Garou se réveillent et choisissent silencieusement une victime à éliminer, en pointant ou en convenant d’un choix mutuel.

La voyante peut-elle révéler son identité aux autres joueurs ? 

Elle peut, mais cela comporte des risques, car cela peut également la rendre cible des Loups Garous lors de la prochaine nuit.

Quel est le rôle le plus difficile à jouer dans le Loup Garou ? 

Les rôles de Loup Garou sont parmi les plus difficiles car ils nécessitent de mentir et de bluffer sans être découverts.

Un joueur peut-il se défendre s’il est accusé d’être un Loup Garou ?

 Oui, lors des discussions de jour, tous les joueurs, y compris ceux accusés, peuvent parler pour défendre leur cause et tenter de convaincre les autres de leur innocence.

Que se passe-t-il si les Amoureux sont choisis et qu’un est un loup-garou et l’autre un villageois ?

 Leur objectif devient de survivre ensemble jusqu’à la fin du jeu, ce qui signifie qu’ils doivent éliminer tous les autres joueurs, loups-garous et villageois compris.