Règles du Poker

Règles du jeu » Règles du Poker

Le poker est un jeu de cartes qui implique des paris et de la stratégie. Il existe de nombreuses variantes de poker, mais la version la plus courante est le poker fermé, également connu sous le nom de poker à cinq cartes. Pour réussir, certaines règles sont à maitriser.

Jouer au poker

La fiche du jeu

Dès 18 ans

2 à 10 joueurs

Jeu de 52 cartes

Environ 1h

Jouer au poker ?

L’objectif est de constituer la meilleure combinaison possible de cinq cartes en utilisant deux cartes cachées en votre possession et cinq cartes communes disposées sur la table. Voici le déroulement d’une partie typique.

Pour jouer au poker, il faut :

  • Jeu de carte de 52
  • 2 à 10 joueurs
  • Jetons ou argent
  • Table
  • Avoir au moins 18 ans
regles du poker

Comment jouer au Poker

Dans le poker, il est peu convenable d’utiliser de l’argent réel, comme des pièces ou des billets. Avant le début de chaque partie, il est de coutume pour chaque joueur d‘échanger une somme déterminée contre des jetons. Cette collection de jetons est appelée la cave, et lorsqu’un joueur en acquiert davantage, on dit qu’il « recave ». L’admission à une table est déterminée par un montant minimum de la cave, parfois assorti d’un montant maximum.

Le type d’enchère détermine également, de manière indirecte, l’accès à la table. Comme le jeu de la dame de piqueune partie de poker suit le sens des aiguilles d’une montre pour la distribution des cartes, les tours de parole et les mises, qui se déplacent toujours vers la gauche. Bien que le mythe des tricheurs ne soit pas toujours réaliste, certaines règles du poker encouragent les joueurs à assumer leur responsabilité pour prévenir tout problème.

La cave doit être visible sur la table, souvent désignée comme le « tapis » (d’où l’expression « faire tapis« , signifiant miser tous ses jetons restants). Aucun jeton ne peut être dissimulé et chaque joueur est chargé de protéger ses cartes en les gardant face cachée. Un délai de réflexion est établi au début de la partie, et c’est au donneur de rappeler ces délais aux joueurs pendant le jeu.

Les règles du poker

Répartition des cartes

jouer au poker

Selon les règles du poker, la carte distribuée est toujours celle située au sommet du paquet. Déplacer une carte choisie précédemment de sous le paquet est une méthode de triche très répandue. La première carte du paquet est désignée comme une carte à brûler et n’est jamais distribuée, servant à corriger les erreurs éventuelles du donneur. Si une carte est exposée ou distribuée en dehors de la table par le donneur, elle sera remplacée. Ensuite, le donneur achève la distribution, récupère la carte exposée et donne au joueur la carte à brûler.

En cas de deux cartes exposées, il faut redistribuer toutes les cartes avec plus de vigilance. Bien que cette méthode ne soit pas officielle, elle est largement utilisée et reconnue pour sa simplicité.

Mises et relances

Si un joueur se trouve confronté à une mise excédant la valeur de ses jetons restants, il a la possibilité de continuer à jouer en plaçant tous ses jetons restants sur la table. À ce moment-là, on dit qu’il « fait tapis ». Cependant, il ne pourra plus intervenir lors des tours de parole ultérieurs. Les relances, qui consistent à surenchérir par rapport à la mise initiale, sont détaillées dans la section sur les différentes versions du poker. Les relances sont liées aux tours de parole et impliquent de parler lorsqu’on est appelé à le faire, dans le sens des aiguilles d’une montre.

Annonces durant les tours de parole

Contrairement au jeu de la bataille, une manche de poker se déroule en plusieurs tours où les participants reçoivent de nouvelles cartes et placent leurs mises. Voici les différentes actions que les joueurs peuvent entreprendre lors de ces tours :

  • Se retirer / Se coucher : le joueur abandonne la manche en rendant ses cartes et en se retirant de la partie.
  • Miser / Ouvrir : cette action consiste à placer une mise si l’on est le premier à parler ou si aucun joueur précédent n’a misé, à condition bien sûr que l’on choisisse de le faire.
  • Passer : le joueur choisit de ne pas relancer et laisse la parole au prochain joueur.
  • Suivre : le joueur décide de suivre la mise précédente.
  • Relancer : le joueur augmente le montant de la mise précédente afin de surenchérir.

L’expression « embuscade » désigne une stratégie qui consiste à annoncer une action pour relancer ensuite. En choisissant de passer sans se retirer, on incite les autres joueurs à miser davantage, ce qui a pour effet d’augmenter volontairement le montant du pot.

Déroulement de la partie

À tout moment, les joueurs ont la possibilité de se coucher et de se défausser de leur main en la plaçant face contre le tapis, renonçant ainsi à toute prétention sur le pot. Pendant les phases de relance, les règles du poker spécifient que les joueurs qui se couchent ne sont pas tenus de révéler leurs cartes ; s’ils le font, c’est simplement par politesse.

Une fois les relances terminées, le joueur suivant celui qui a « payé pour voir » révélera ses cartes en premier, puis le processus suivra dans le sens des aiguilles d’une montre. Le dévoilement des cartes détermine le vainqueur du pot, car aucune annonce verbale n’a de valeur ; seule la composition de la main importe. C’est au donneur d’attribuer le pot.

En cas de mains identiques et sans cartes de force pour les départager, le donneur décide de partager le pot. Le partage du pot consiste à diviser le pot entre plusieurs joueurs sans que ces derniers révèlent leurs cartes. Une main est considérée comme irrégulière si elle ne contient pas le nombre requis de cartes ou si elle entre en contact avec des cartes rejetées. Dans toutes les variantes de poker, une main est toujours composée de cinq cartes.

Exemple de déroulement d’une partie de Poker

Le donneur

Les cartes sont distribuées à partir du donneur, une position qui tourne dans le sens des aiguilles d’une montre après chaque main. Le joueur désigné comme donneur est symbolisé par un cercle « D » sur la table.

Les blinds 

Au début de la partie, le joueur à gauche du donneur place le small blind (généralement la moitié de la mise minimale), suivi par le joueur à sa gauche qui place le big blind (équivalent à la mise minimale). Cela initialise le pot et encourage les joueurs à miser. Ces mises sont appelées « blind » car elles sont placées avant que les cartes ne soient distribuées.

La distribution

Chaque joueur reçoit deux cartes, appelées cartes fermées, visibles uniquement par le joueur qui les reçoit.

Les mises

Une fois que tous les joueurs ont leurs deux cartes fermées, commence un tour de mises, débutant avec le joueur à gauche du big blind. En fonction des actions précédentes, un joueur peut passer, miser, suivre, relancer ou sur-relancer, selon les règles spécifiques de la partie et les limites de la table. Ce tour de mise se répète plusieurs fois en cas de relances. Il prend fin lorsque tous les joueurs ont misé la même somme ou passé.

Le flop

Trois cartes communes sont ensuite placées face visible sur la table, appelées le flop, suivi d’un nouveau tour de mises.

Le tournant

Une quatrième carte commune est placée face visible après le flop, appelée le tournant, suivi d’un troisième tour de mises.

La rivière

La dernière carte commune, appelée la rivière, est placée face visible à côté du tournant, suivi du dernier tour de mises.

Le dévoilement des cartes

Les joueurs révèlent leurs cartes, et la meilleure combinaison de cinq cartes parmi celles en leur possession (leurs deux cartes fermées et les cinq cartes communes) est comparée. Il peut arriver que deux joueurs ou plus aient des mains de valeur équivalente, ou que la meilleure combinaison soit identique.

Notre avis sur le poker

60% Facilité d’apprentissage
90% Stratégie
85% Interaction entre joueurs
80% Complexité du jeu
90% Émotions
95% Rejouabilité
  • Facilité d’apprentissage : les règles de base du Poker, telles que les combinaisons de cartes, peuvent être apprises rapidement, mais comprendre toutes les nuances, comme les enchères et les stratégies de bluff, prend plus de temps.
  • Stratégie : le Poker est fortement stratégique, avec des éléments de psychologie, de calcul des probabilités et de gestion de la bankroll.
  • Interaction entre joueurs : l’interaction est cruciale, notamment à travers les tours d’enchères où les joueurs doivent lire le jeu et les intentions de leurs adversaires.
  • Complexité du jeu : le Poker peut varier en complexité selon la variante jouée (Texas Hold’em, Omaha, etc.) et implique une profonde réflexion stratégique et tactique.
  • Émotions : le Poker est souvent très intense et émotionnel, surtout dans les jeux à enjeux élevés ou les tournois.
  • Rejouabilité : très élevée en raison de la diversité des situations de jeu, des styles des adversaires et des nombreuses variantes de poker disponibles.
FAQ du poker
Comment se déroule une partie de Poker ?

Les joueurs reçoivent des cartes et placent des enchères basées sur la force de leur main. Le but est de remporter les jetons des autres joueurs en ayant la meilleure main ou en les convainquant de se coucher.

Comment gagne-t-on au Poker ?

En ayant la meilleure main lors de l’abattage final ou en faisant en sorte que tous les autres joueurs se couchent avant l’abattage.

Comment peut-on évaluer la force d’une main au Poker ?

La force est généralement déterminée par la rareté des combinaisons de cartes et la situation du jeu, incluant les cartes visibles et les actions des autres joueurs.

Quelles sont les principales variantes du Poker ?

Les plus populaires incluent Texas Hold’em, Omaha, et Seven-Card Stud, chacune avec des règles spécifiques sur le nombre de cartes partagées et privées.

Qu’est-ce qu’un « bluff » au Poker ?

Bluffer signifie parier ou augmenter avec une main faible dans le but de pousser les adversaires ayant de meilleures mains à se coucher.

Qu’est-ce qu’un « pot » au Poker ?

Le pot est la somme des jetons misés par tous les joueurs pendant une main. Le joueur qui gagne la main remporte le pot.

Règles du jeu de dames

Règles du Mastermind